La province de Ben Tre dans le delta du Mékong a réussi à contrôler la propagation de la chenille à tête noire sur les noix de coco après que les autorités locales et les agriculteurs aient pris des mesures intensives pour la détruire. En juillet 2020, la plus grande province productrice de noix de coco du pays a signalé l'apparition du parasite pour la première fois sur une superficie totale de 2,4 ha de noix de coco dans la commune de Phu Long du district de Binh Dai de la province de Ben Tre. Il mange les feuilles et la coque des noix de coco immatures, endommageant les fruits et réduisant les rendements. Ce ravageur est aussi apparu dans des pays comme l'Inde, le Sri Lanka et la Thaïlande. Quelques 393 ha de cocotiers ont été touchés dans la province jusqu'à présent. Plus de 100 ha ont été traités et de nombreux arbres se rétablissent bien. La province a utilisé des pesticides, y compris des biopesticides pour éradiquer le ravageur, en utilisant des drones afin de pulvériser de manière précise sur plus de 30 ha à Phu Long. La province a également abattu 4 659 arbres gravement endommagés.

L'Université d'agriculture et de foresterie de Ho Chi Minh Ville et le Département de l'agriculture et du développement rural ont relâché des guêpes parasites (Brachymeria sp), sur un bosquet de 2 ha où les pesticides n'ont pas été pulvérisés comme agent biologique pour lutter contre le parasite. La province prévoit d'augmenter l'élevage de perce-oreilles et de relâcher un total de 28 000 d'entre eux dans les bosquets touchés cette année. Le département encourage les agriculteurs à prendre les mesures appropriées pour lutter contre le parasite. Ben Tre possède plus de 72 000 ha de cocotiers, soit plus de 42 % du total du pays.