Le Vietnam a besoin d'importants investissements dans la production de fruits et légumes afin de stimuler leur transformation, en particulier dans les étapes de conditionnement et de post-traitement. Les principaux objectifs sont l’allongement de la durée de conservation des produits et l’augmentation de leur valeur ajoutée. En effet, la production agricole au Vietnam a longtemps été une production familiale qui utilise des pratiques agricoles manuelles et dans laquelle la mécanisation et la transformation restent limitées. De ce fait, la plupart des produits exportés sont bruts, avec une faible valeur ajoutée.