La Thaïlande a abaissé le niveau minimum de pureté du sucre produit, les sources commerciales ont déclaré qu'une telle décision améliorerait la compétitivité des exportations du pays à long terme.

Selon le rapport publié par l'Office thaïlandais de la canne et du sucre, l'ICUMSA minimum pour le sucre brut est ramené d'un minimum de 1 000 à 600. Le niveau ICUMSA du sucre blanc sera également réduit à 400-600 contre 400-1 000 ICUMSA.

La Commission internationale des méthodes uniformes d'analyse du sucre, ou ICUMSA, est une norme internationale utilisée pour mesurer la pureté et la qualité du sucre en fonction de sa couleur. L'échelle de classement mesure le jaunissement du sucre, un ICUMSA inférieur reflétant un niveau de couleur et de pigmentation plus faible.

Cette décision permettra aux producteurs thaïlandais d’offrir du sucre de meilleure qualité pour rivaliser avec d'autres origines, en particulier l'Indonésie.

Début 2020, le gouvernement indonésien avait réduit l'ICUMSA minimum pour ses importations de sucre brut à 600, contre 1200. Traditionnellement, l'Indonésie était un gros importateur de sucre brut thaïlandais, représentant près de 70 % des besoins d'achat du pays. Cependant, le changement de politique avait encouragé l’importation de sucre brut de meilleure qualité de diverses origines, y compris le Brésil et l'Inde (la Thaïlande est le 2ème exportateur mondial de sucre derrière le Brésil mais devant l’Inde). En règle générale, les sucres bruts brésiliens et indiens ont un niveau ICUMSA compris entre 600 et 1 200.

La Thaïlande s'attend à une amélioration de la production de canne à sucre au cours de la saison de commercialisation 2021-2022, après avoir traversé 2 années de conditions météorologiques sèches qui ont considérablement ralenti la production et les exportations de sucre. Les sources de l'industrie estiment actuellement la production de canne à sucre 2021-2022 entre 80 et 95 M de tonnes, contre 66 M de tonnes pour la saison actuelle.