Cette décision sera accueillie avec soulagement par les commerçants et des millions de personnes à travers le Royaume-Uni : le gouvernement a désormais inclus les cavistes et les magasins agréés vendant de l'alcool, y compris ceux des brasseries à sa brève liste d'entreprises qui peuvent rester ouvertes pendant la crise de Covid-19.

Cela signifie que les magasins vendant du vin, de la bière et des spiritueux sont désormais considérés, à l'instar des supermarchés, des pharmacies, des stations-service et des marchands de journaux, comme des magasins essentiels pour les consommateurs au Royaume-Uni. Il en est de même pour les magasins d'alimentation pour animaux de compagnie, les quincailleries et les points de vente et d'entretien des vélos.

Les pubs et restaurants, quant à eux, doivent rester fermés, mais peuvent fournir des services à emporter, tandis que la vente au détail en ligne se poursuit comme d'habitude et est même encouragée, bien que la vente par correspondance et la société en ligne The Wine Society aient annoncé qu'elle cessera de prendre de nouvelles commandes et arrêtera les livraisons avec effet immédiat.

Parallèlement, le spécialiste national Majestic a annoncé que son site Web était de nouveau opérationnel quelques jours seulement après son crash, mais que ses magasins ne seraient pas ouverts aux clients.

Avant que le gouvernement du Royaume-Uni ne modifie sa liste d'entreprises qui peuvent rester ouvertes pour inclure les cavistes, ces petits opérateurs spécialisés dans les boissons alcoolisées, qui sont souvent détenues et gérées par des familles, perdaient leur chiffre d'affaire au profit des grands supermarchés, qui devraient continuer à vendre au détail des vins, des bières et des spiritueux.

En d'autres termes, la liste nouvellement modifiée met fin à l'incohérence de permettre à plusieurs détaillants de vendre de l'alcool, mais pas à des spécialistes.