La situation est compliquée pour les producteurs d’ananas des Açores qui avaient depuis 5 ans réalisé un grand développement du secteur principalement lié au tourisme. Avec la fermeture des restaurants, des hôtels et l’arrêt des vols vers les îles, les producteurs ont perdu 100 % de leurs clients.

Les producteurs ont baissé drastiquement le prix, au-dessous du prix de production, pour promouvoir l’écoulement des fruits et éviter le gaspillage. Les producteurs effectuent des livraisons à domicile depuis peu et les résultats sont très positifs. Certains pensent même pérenniser ce service après la crise.