L'impact de la ândémie sur le marché des vins et spiritueux au Myanmar est considérable. Le tourisme est à l’arrêt dans le pays, alors qu’il est le principal secteur sur lequel repose les ventes de vins et spiritueux. De plus, les bars, les restaurants et tous les magasins spécialisés sont fermés. Les distributeurs de vins essaient de développer la vente en ligne avec livraison à domicile, mais la demande reste faible en cette période.

De plus, le Covid-19 a également un impact sur l’importation des spiritueux : selon le président de l’Association des boissons du Myanmar, le ministère du Commerce devait valider la possibilité d’obtenir un permis d’importation pour les spiritueux en mars 2020 (actuellement, seuls les vins peuvent être importés au Myanmar, les spiritueux doivent être produits localement). Cette annonce était particulièrement attendue par les importateurs birmans, mais la décision sera certainement reportée à la fin de cette année.