En Malaisie, pays composé à 61,3% de musulmans, le ministre des Affaires Religieuses a donné son feu vert pour l’utilisation de désinfectants pour les mains à base d'alcool par les musulmans en rappelant que l’OMS recommande l’usage de ce type de produits.

Néanmoins, certains commerçants et fabricants profitent de la crise sanitaire actuelle pour continuer à vendre des produits sans-alcool marketés « muslim-friendly ».

Certains consommateurs, toutes religions confondues, préfèrent toutefois les solutions naturelles car moins agressives pour la peau que les produits avec alcool.