L’Arabie Saoudite est le plus grand pays CGC. Sa population actuelle est estimée à 33,4 millions d’habitants et devrait atteindre 77,2 millions d’ici 2050 grâce à une croissance annuelle de 2,65%. Cela signifie que les hôpitaux saoudiens auront besoin de 110 000 lits supplémentaires d’ici 2030 et de 178 000 d’ici 2050, en appliquant le ratio mondial de 2,7 lits pour 1 000 habitants.

La santé a le vent en poupe

Le programme Vision 2030, a pour objectif de réformer fondamentalement l’économie et la société saoudiennes, en faisant passer le Royaume d’un état pétrolier à une économie productive basée sur la fabrication industrielle, en parvenant à une économie autonome dirigée par le secteur privé. Il inclue un objectif de soins de santé de qualité pour tous.

Dans ce contexte, Le gouvernement saoudien a déjà augmenté de 10,5% le budget qu’il consacre à la santé par rapport à 2017, Il représente ainsi 15% du budget total avec 32,9 Md USD. Il s’agit du 3ème poste de dépenses gouvernementales. Le marché est très dépendant de l’offre étrangère.

Place prépondérante de la e-santé

Conformément à l’importance que le « Plan de Transformation National Vision 2030 de l’Arabie Saoudite » accorde à la numérisation, le ministère de la Santé a lancé récemment de nombreux projets visant à fournir des solutions de cyber santé. Les services de santé numérique ont déjà un impact dans le Royaume et aident à connecter plus facilement les patients et les fournisseurs. Actuellement, le gouvernement saoudien met en place un système de pointe dans les hôpitaux afin d’améliorer l’efficacité des soins et de fournir aux patients d’ici 2020 des dossiers de santé en ligne normalisés. Parmi ses grands projets figure la construction de la mégapole NEOM, à la frontière égyptienne. A la pointe de l’adoption des dernières avancées technologiques en matière de soins de santé et biotechnologie, NEOM servira ses citoyens et les touristes médicaux du monde entier.

 

Afin de concrétiser la vision 2030, le ministère de la Santé a positionné la e-santé comme un agent catalyseur et de transformation. Les dépenses annuelles consacrées à la modernisation et à la mise à niveau des infrastructures d’e-santé s’élèvent à 500 Md USD et devraient doubler au cours des prochaines années.

 

Il projette d’introduire la télémédecine au XXIème siècle avec des technologies de mobile et de cloud qui élargissent l’accès aux soins, réduisent le temps de traitement des problèmes, améliorent la gestion des maladies chroniques et identifient de manière proactive les patients à risques. La TIC Santé exploite l’Internet des Objets (IoT) pour améliorer les résultats en connectant les patients avec les médecins traitants comme jamais auparavant.

 

Les principales opportunités du marché de la santé se situent parmi les technologies de l’information et de gestion de données liés à la numérisation des dossiers de patients et des informations de facturation, soins à domicile, rééducation et soins de longue durée, équipements de laboratoires, et de centres de soins de santé primaire et de villes médicales.

Les secteurs porteurs sont les équipements pour salles d’urgences, les équipements de rééducation, les équipements de diagnostic, les équipements électro-médicaux, les appareils orthopédiques, dentaires et prothèses, les glucomètres et les implants.

Du 20 au 23 octobre 2019 profitez des Rencontres Acheteurs organisés par les bureaux Business France d’Arabie Saoudite pour rencontrer les grands acteurs et les distributeurs locaux dans le secteur de la Santé.