Guide des affaires Tunisie 2019Mise à jour : août 2020

Auteur : Bureau Business France de TUNIS

2020 - 146 pages

Editeur : Business France

Référence : B1903863A

Prix : 50,00 € HT

Ajouter au panier

La Tunisie est une démocratie. C’est une réalité indéniable. Ces dernières années elle a eu à affronter tantôt des chocs internes (attentats, récession, instabilité politique, mouvements sociaux…) et tantôt des chocs externes (crise économique des émergents, crise libyenne, crise algérienne). Malgré tout, les piliers fondamentaux de la démocratie ont tenu. La transition des pouvoirs, organisée à la suite du décès du Président Béji CAID ESSEBSI, le 25 juillet 2019, avec l’élection de M. Kais SAIED, a montré que, malgré les imperfections du système politique, les lacunes institutionnelles et la lutte de partis, le système démocratique mis en place progressivement depuis la « révolution de jasmin » est solidement ancré dans la société tunisienne.

Sur le plan économique, la situation de la Tunisie a été, depuis 2011, moins radieuse du fait de l’impact direct des chocs internes et externes et de l’absence de réformes structurelles. Toutefois, l’économie, surtout grâce au secteur privé, a fait preuve de résilience, lui permettant ainsi de mieux résister à la première vague de la crise sanitaire de la Covid-19. Depuis 2017, l’activité économique, tirée par la consommation plus que par l’investissement, a été orientée positivement même si le rythme de croissance n’a rien à voir avec ceux enregistrés avant la « révolution » (+5 % par an). En 2019, année de double élection (présidentielle et législative), la croissance a oscillé autour de 1 % avec des perspectives de relance économique forte à partir de 2021-2022, c’est-à dire après avoir digéré l’impact de la crise sanitaire qui selon les estimations devrait se traduire par une récession économique estimée entre 6 et 8% par rapport à 2019. L’année 2019 a été pourtant une année de relance de l’économie grâce notamment aux bonnes récoltes agricoles, au rebond du tourisme et à la reprise du secteur industriel. La crise sanitaire aura un impact important sur l’activité économique et en particulier sur la production industrielle