French Automotive Days - Chine

12 - 23 avr. 2021
digital Shanghai, Pékin, Wuhan, Chine
Sur devis

Le développement de la filière hydrogène en Chine est relativement récent, mais fortement soutenu par le gouvernement. La Chine est le premier producteur mondial d’hydrogène avec 25 Mt par an, soit 33% de la production mondiale, auquel il convient d’ajouter 11,9 Mt d’hydrogène fatal issu de l’industrie. La Chine ne semble pas considérer l’hydrogène comme un concurrent direct des véhicules électriques, ce premier viendra plutôt dans un premier temps subvenir aux besoins des marchés sur lesquels les EV sont moins adaptés tels que ceux des poids lourds ou des bus qui requièrent des autonomies longues et des temps de recharge rapides.

En 2016, l’institut national de la standardisation (CNIS) et le comité de la normalisation de l’hydrogène ont publié le plan du développement des infrastructures de l’industrie hydrogène. Selon ce plan, il y aura 100 stations de remplissage d’hydrogène et 10 000 véhicules à pile à combustible mis en service d’ici 2020. Ces deux chiffres dépasseraient respectivement 1 000 de stations et 2 M de véhicules, à l’horizon 2030.

Jusqu’à fin 2019, 100 modèles proposés par 33 constructeurs ont été intégrés dans le guide des recommandations sur les véhicules à pile à combustible publié par l’Etat. 61 stations de remplissage d’hydrogène ont été achevées, dont 52 mise en services.

Le marché des véhicules à nouvelles énergies en Chine est ouvert à tous les acteurs internationaux. Le gouvernement chinois encourage les entreprises internationales à rechercher, fabriquer et fournir des produits et services dans ce domaine en Chine. Air Liquide a annoncé, en avril 2019, la construction d’une coentreprise avec le groupe chinois Chengdu Huaqi Houpu, spécialiste des équipements de remplissage d’énergie propre, afin de produire et de commercialiser en Chine des stations de remplissage d’hydrogène pour les véhicules électriques à pile à combustible.