French Agri Tour Elevage et Alimentation animale - Ethiopie, Kenya et Ouganda

11 - 19 nov. 2021
Addis-Abeba, Nairobi et Kampala, Éthiopie, Kenya, Ouganda
Gratuit

Kenya : Avec une population de 47 M d’habitants et un PIB de 89 Mds USD, le Kenya est la « locomotive économique » de l’Afrique de l’Est. C’est l’un des 7 marchés les plus prometteurs au monde selon le Rapport Atradius 2017. Le Kenya a connu une décennie de forte croissance (6,3% en 2018 – 5,6% en 2019) qui lui a permis d’accéder au statut de pays à revenu intermédiaire. Les investissements publics ont largement contribué à la croissance du pays, l’accent étant mis sur développement des infrastructures du pays, afin de renforcer la position de hub régional (le port de Mombasa est le premier port d’Afrique de l’Est l’aéroport international de Nairobi est le premier aéroport de la sous-région). Le Kenya bénéficie d’un secteur privé développé, dynamique et mature. Les partenariat établis avec des entreprises françaises sont performants et durables.

Ouganda : Avec un PIB de 27,46 Mds USD en 2018, l’Ouganda est la 3ème économie des pays de la Communauté d’Afrique de l’Est (derrière le Kenya, et la Tanzanie). L’Ouganda a connu une croissance économique moyenne de 7,3% entre 2000 et 2007, puis de 5% depuis 2008 (6,3% en 2019). Les découvertes de réserves de pétrole près du lac Albert pourraient classer le pays aux alentours des 30èmes producteurs mondiaux d’hydrocarbures. La mise en place du projet pétrolier devrait attirer entre 8 et 10 Mds USD d’investissements sur la période 2018-2021. Le pays va probablement connaître un « boom économique » dans la prochaine décennie, favorable à l’ensemble des secteurs d’activité.

Ethiopie : L’Ethiopie abrite le plus grand cheptel de bétail en Afrique (environ 59,5 M de bovins, 30,7 M d’ovins et le même nombre de chèvres, 4,5 M de chameaux et près de 50 M de volailles), bien que la productivité des races locales, représentant plus de 98 % du cheptel, soit inférieure à la moyenne africaine en termes de rendement (1,5 l/vache/jour par exemple pour la filière laitière en zone rurale). La contribution directe de l’élevage au PIB est estimée à 39 % du PIB agricole et 21 % du PIB national.

Informations sectorielles

Kenya :

LA PRODUCTION ANIMALE

La production animale joue un rôle important dans la sécurité alimentaire et dans l'économie du Kenya. Ce secteur contribue pour près de 12% au PIB Kenyan et 40% au PIB agricole. Il représente le moyen d'existence d’environ 10 million de personnes dans les zones arides et semi-arides. Le secteur de l'élevage est confronté depuis de nombreuses années à différents problèmes qui provo