Les prévisions annoncent que l’année 2017 sera historique pour l’Espagne : 84 M de touristes pourraient franchir le territoire ibérique selon les prévisions de CaixaBank. Cette progression de 12% serait un record pour le pays qui a d'ores et déjà atteint l’année dernière son plus haut niveau depuis 2009 avec 75,3 M de visiteurs. Ainsi, l’Espagne pourrait devenir le pays le plus visité au monde, détrônant la France (83 M de touristes en 2016) et les Etats-Unis (80 M).

Pour la 3ème année consécutive, L’Espagne se place comme le pays le plus compétitif du monde en termes de tourisme, selon le ranking du Forum Economique Mondial de 2017. Sa richesse culturelle, naturelle et climatique, ajoutée à des infrastructures de transports et de services touristiques performantes, rendent le pays des plus attractifs. Le secteur hôtelier a d’ailleurs fortement augmenté ses investissements afin de rénover les infrastructures et de répondre à la demande croissante. Mais cette vague de visiteurs est également due à un grand nombre de touristes « prêtés » par d’autres destinations. En effet, l’Espagne bénéficie actuellement d’un climat politique stable que n’ont plus certaines destinations européennes à cause des récents attentats terroristes.

Pour l’Espagne, cet afflux touristique est surtout synonyme de revenus puisqu’en 2016 le secteur a généré 77 625 M EUR de chiffre d’affaire, la plaçant en 3ème position dans le monde après les Etats-Unis et la Chine. Durant le 1er semestre 2017, les dépenses touristiques ont augmenté de 15,3% par rapport à 2016, avec pour principaux pays émetteurs de ces revenus le Royaume-Uni (18.4% du total), l’Allemagne (16,1%) et la France (9,5%). Les touristes chinois sont également de plus en plus présents en Espagne, avec un demi-million de visiteurs en 2016, soit 46% de plus que l’année précédente.

Une véritable aubaine pour le pays qui pourrait devenir la « Floride de l’Europe » selon les économistes. Néanmoins, il sera indispensable de réguler le sect