Rencontres acheteurs dans le secteur de l'eau

31 mars - 4 avr. 2019
Le Caire, Amman, EGYPTE, JORDANIE
Sur devis

Vous êtes : Une entreprise française proposant des produits et/ou services destinés aux secteurs de la l’eau et assainissement, vous intervenez dans des corps de métier liés à la production d’eau potable, désalinisation, distribution de l’eau, traitement des eaux usées. Vous voulez rencontrer : Des constructeurs et exploitants d’infrastructures de traitement de l’eau, des cabinets de conseils en ingénierie, des porteurs de projets publics et privés, des bailleurs de fonds, des distributeurs et importateurs spécialisés dans les produits et services de l’eau et assainissement, etc. L’évènement : Watrex est le principal salon égyptien sur la thématique de l’eau et assainissement au Caire. A cette occasion, Business France propose aux entreprises françaises de ce marché de promouvoir leurs produits et savoirs faire sous l’égide d’un Pavillon France. Ce dernier sera un moyen pour les PME françaises de se mettre en avant à un moindre cout, dans le cadre d’un stand visible et immanquable en plein centre du lieu d’exposition. Pourquoi s’intéresser au marché égyptien dès aujourd’hui ? Du fait du fort stresse exercé sur les ressources en eau douce (une croissance démographique très forte pour des ressources en eau limitées), les problématiques de traitement des eaux usées et de désalinisation sont de plus en plus prises en compte. En effet, alors que 93% des zones urbaines sont couvertes par des réseaux d’assainissement ce n’est le cas que de 15% des zones rurales. L’amélioration de la gestion de l’eau dans les villes égyptiennes est aujourd’hui un impératif. En Effet, l’ONU a estimé que l’Egypte atteindra le seuil de pénurie absolue d’eau (eq à 500 m3/an/habitants) en 2025. Les villes nouvelles sont alimentées en grandes partie par des nappes souterraines on renouvelables ou des canaux dérivés du Nil, sans que la réintégration des eaux usées dans le cycle naturel ne soit prévue. Le développement récent de projets d’usines de désalinisation ne devrait pas permettre de pallier ce besoin à MT Le projet de Nouvelle Capitale administrative prévoit le passage dans la ville d’une « coulée verte », rivière artificielle dont l’eau serait issue de deux canaux dérivés du Nil., probablement complété par des infrastructures de désalinisation depuis Suez. L’AFD finance aujourd’hui en partie de nombreux projets dans le traitement de l’eau, dont la construction d’une unité de traitement des boues produites par la station d’assainissement d’Alexandrie Est, la réhabilitation