Les parents d’enfants en situation de handicap sont inquiets face à l’extension de la période de e-learning.

En effet, les Émirats arabes unis ont d’ores et déjà annoncé que tous les centres d’enseignement resteront fermés jusqu’à la fin de l’année scolaire en cours, y compris les centres d’accueil spécialisés.

Les parents d’enfants autistes ou en situation de handicap craignent que la désocialisation et l’interruption de la prise en charge par des éducateurs spécialisés ne perturbe durablement l’apprentissage de leurs enfants et leur développement. Un certain nombre d’activités de développement physique, du langage, de l’aptitude sociale sont, par exemple, peu adaptées à un apprentissage en ligne. À noter également que, pour certains de ces enfants, une routine bien établie et une grande stabilité sont cruciales à leur bien-être.

Par ailleurs, certains parents ont vu leur salaire réduit à la baisse, voire, ont d’ores et déjà perdu leur emploi et ont dû, par conséquent, interrompre des soins ou assistants de vie scolaire à domicile pour leurs enfants, ou peinent à payer les frais de scolarité en cours.

Les centres, de leur côté, se retrouvent financièrement à risque. En effet, ils se financent grâce aux frais de scolarité payés par les parents, mais aussi par des levées de fonds lors d’événements de charité organisés tout au long de l’année, deux sources de revenus aujourd’hui fortement compromises.