Le dernier classement de « The Economist Intelligence Unit » (EIU) portant sur le climat des affaires place la France au 13e rang mondial et au 8e rang européen sur la période 2018-2022, devant le Royaume-Uni. C’est un gain de quatre places par rapport à la période 2013-2017.

L’attractivité de la France va continuer à s’améliorer dans les années à venir dans l’absolu mais aussi en comparaison avec ses principaux concurrents. Il est rare qu’un pays déjà proche du haut du classement, comme l’est la France, voit sa situation s’améliorer ainsi : c’est dans les pays émergents que cette tendance s’observe d’habitude.

Le score de la France devrait augmenter dans huit des dix catégories du classement, à l’exception des opportunités de marché et des infrastructures, qui devraient rester stables. L’EIU souligne particulièrement les conséquences positives de l’environnement politique favorable, des réformes soutenant les investissements étrangers, notamment dans le domaine du marché du travail, et de la réduction du taux de l’impôt sur les sociétés, particulièrement pour les PME.