Seuls quelques personnels administratifs continueront de travailler, en majorité en télétravail, tandis que les activités industrielles se limiteront à la maintenance et à la réparation des véhicules des services de secours et de santé, de transports d’aliments et de transports publics de passagers et de marchandises.