Des accords ont été signés le 14 avril entre la Société Financière Internationale (SFI, filiale "secteur privé" du groupe Banque mondiale), l’équipementier médical Philips et la Coopérative Bank of Kenya. Ils ont pour but de faciliter, sous forme de prêts, l’accès aux matériels médicaux aux pays d’Afrique subsaharienne et vont permettre d’aider les prestataires de soins de santé.

Cette initiative débutera dans un premier temps sur plusieurs pays pilotes (Cameroun, Côte d’Ivoire, Kenya, Rwanda, Sénégal, Tanzanie et Ouganda). Dans ces pays, les petites entreprises de soins n’ont pas les moyens d’investir dans des équipements médicaux de qualité ; elles ont été submergées par la pandémie de COVID-19, qui a également impacté l'activité d'autres services de soins vitaux.

A travers cette initiative la SFI veut favoriser le renforcement des systèmes de santé d’Afrique subsaharienne sur le long terme. L'initiative devrait être étendue à d'autres pays d'Afrique à moyen terme et la SFI invite les fabricants d’équipements médicaux à la contacter.