Les consommateurs passant plus de temps à la maison depuis la crise sanitaire, les confinements et le passage au travail à domicile, le secteur de la construction et de la quincaillerie a connu une poussée des ventes au détail et est l'une des principales catégories à l'origine de la reprise du secteur en 2021.

StatsSA a récemment indiqué que la quincaillerie, la peinture et le verre ont progressé de 8 % en glissement annuel en décembre, les consommateurs qui restent à la maison dépensant davantage pour l'amélioration de leur habitat par le biais du bricolage et des articles ménagers.

Leroy Merlin est l'une des enseignes de bricolage qui a le plus progressé, allant jusqu'à ouvrir un 4e magasin à Johannesburg. Cédric SENNEPIN, CEO de l’enseigne localement, confie que bien que les ventes en ligne aient largement soutenu la croissance, les consommateurs étaient impatients de revenir en magasin. Le modèle hybride mis en place par Leroy Merlin est un succès, les clients recherchant à la fois le produit et l’expérience. Cédric SENNEPIN réitère le positionnement de la chaîne en Afrique du Sud en précisant que les entrepreneurs font partie de leurs cibles, tout en restant concentrés sur le cœur de métier du groupe : réaliser des projets de petite et moyenne envergure. L’un des objectifs de Leroy Merlin est de s’inscrire dans un développement responsable. L’objectif va au-delà de la simple réduction des déchets en englobant les projets autour de la durabilité des produits, la réduction de l’impact carbone au sein de la chaine d’approvisionnement et les mesures prises pour localiser autant que possible la production.

Après l’ouverture du 4e magasin, Cédric SENNEPIN confie vouloir ajuster et peaufiner le modèle, continuer à accélérer la chaîne d’approvisionnement, les capacités numériques, préparer les ressources et les compétences pour être prêts pour d’autres déploiements à venir.